Atelier

La sigillée:




En archéologie la sigillée est une céramique fine destinée au service de la table caractéristique de l’Antiquité gallo-romaine. Elle se caractérise par un vernis rouge grésé cuit en atmosphère oxydante, plus ou moins clair et par des décors en relief, moulés, imprimés ou rapportés. D’où le nom de la terre sigillée venant de « sigillum » , qui signifie sceau, cachet.


En céramique contemporaine le terme sigillée est utilisé pour les techniques utilisant ces vernis ou engobes fines.
Ces engobes sont des argiles dont on a gardé les particules les plus fines (par décantation, lévigation …).
Les engobes sigillées selon leur degré d’affinage, leur épaisseur, la température, l’ atmosphère et le type de cuisson ont de multiples propriétés utilisées par différents céramistes, comme leur vitrification ou au contraire une très bonne réaction à l’enfumage (noir enfumé) 

l’accentuation de l’effet du polissage du tesson, une forte sensibilité aux variations d’atmosphères de cuisson et  aux cuissons aux bois…

Présentation:

Les mains dans la terre depuis 2002, chez Sophie Houdeberg en Dordogne puis chez Gilbert Serres au pied des Pyrénées avec qui j’ai partagé

 l’Atelier de 2009 à fin 2012.

Quelques années en Aveyron pour atterrir dans le sud Cantal en 2016, je poursuis mon travail sur les vernis de terre dits « Sigillée » Mes recherches se portent autour de leurs vitrification, leurs réactions aux atmosphères de cuisson. Je cuis en mono cuisson dans un four à bois entre 1030°C et 1080°C avec une réduction d’enfumage au cours du refroidissement. Mes pièces sont essentiellement tournées ,discipline absorbante, apprentissage de toute une vie, avec des terres de faïences .

La Sigillée….un travail de recherche et d’expérimentation permanent,illimité,entre les différentes engobes,leurs superpositions, les différentes atmosphères et températures de cuissons….également une technique permettant de produire avec des matériaux locaux, récoltés dans la nature pour les engobes, du déchet de bois pour les cuissons avec des fours à bois très économiques en terme de rendement et de construction.